nationalPolitics

Said Bey et Habib Chentouf de nouveau dans le collimateur de la justice militaire

Limogés l’été dernier de leurs postes de commandant de la 1ere et de la 2 Région Militaire, les généraux majors, Said Bey et Habib Chentouf sont de nouveau dans le collimateur de la justice militaire.

L’ancien commandant de la 2e Région Militaire, Said Bey, a été placé sous mandant de dépôt, tandis que Habib Chentouf,ex commandant de la 1ere Région Militaire, est sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par le tribunal militaire de Blida.

« des poursuites judiciaires ont été engagées pour les chefs de dissipation et recel d’armes et de munitions de guerre au profit de personnes non habilitées à les détenir et infraction aux consignes de l’armée, faits prévus et réprimés par les articles 295 et 324 du Code de justice militaire, à l’encontre des dénommés: Bey Saïd, Chentouf Habib et de toutes autres personnes que l’instruction viendrait à établir » lit-on, d’ailleurs, dans un communiqué du tribunal militaire publié par l’APS.

« la nécessité des enquêtes, le juge d’instruction, sur réquisition du procureur militaire de la République de Blida, a ordonné, à titre conservatoire, la saisie des armes et des munitions et a décerné un mandat de dépôt à l’encontre du dénommé Bey Saïd et un mandat d’arrêt à l’encontre du dénommé Chentouf Habib, pour violation des obligations du contrôle judiciaire auxquelles il est déjà soumis », ajoute la même source.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *