nationalPolitics

Mohamed Boudiaf avait prévu la décennie noire en 1986

Dans une lettre adressée à son ami Tella Amor, publié pour la première fois par son fils Nacer, le défunt Président de la République, Mohamed Boudiaf, a fait des déclarations prémonitoires.

Dans sa lettre le Président Mohamed Boudiaf a dressé un constant amère d’une Algérie « mal partie » comme il la décrit dans son texte. « la grande masse du peuple algérien ne prend pas conscience de la catastrophe qui la menace » a, ainsi, confié le Président.

Deux ans après l’écriture de cette lettre, l’Algérie sombrait dans les émeutes du 5 octobre. Quelques années après éclatera ce qu’on appelle communément la décennie noire. Si Tayeb El Watani savait que la situation du pays à l’époque ne prêtait pas à l’optimisme. Ce qu’il ne savait pas, c’est qu’il allait être emporté par la « catastrophe » qu’il avait prédit quelques années auparavant.

 

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *