nationalPolitics

Dialogue pour une sortie de crise : Les promesses du pouvoir

Le chef de l’état Abdelkader Bensalah a prononcé, hier, un discours à la nation dans lequel il a abordé la crise politique que traverse l’Algérie.

Abdelkader Bensalah a réitéré l’appel au dialogue mais a révélé quelques nouvelles données sur les modalités et les conditions des discussions.  » Le processus de dialogue qui sera lancé incessamment, sera conduit et mené en toute liberté et en toute transparence par des Personnalités nationales crédibles, indépendantes, sans affiliation partisane et sans ambition électorale. », a, ainsi, affirmé le chef de l’état.

Concernant le rôle qu’auront à jouer l’état et l’institution militaire, Abdelkader Bensalah a fait des promesses dans ce sens. « A cet égard et afin d’éviter toute interprétation et de dissiper tout malentendu, l’État dans toute ses composantes, y compris l’Institution militaire, ne sera pas partie prenante à ce dialogue et observera la plus stricte neutralité tout au long du déroulement de ce processus. » a-t-il, d’ailleurs, promis.

 

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *