économie

Le baril référence algérienne à plus de 61 dollars

 Les cours pétroliers enregistrent depuis une semaine une un net rafraîchissement, stimulés notamment par une baisse du nombre de puits en activité aux Etats-Unis et par une relance de la croissance industrielle chinoise.

En effet, le baril de Brent pour livraison en janvier 2018 s’est maintenu à plus de 60 dollars, atteignant vendredi à la clôture 62,07 dollars à Londres, gagnant 2,7% en une semaine.

Le baril du Saharan Blend, référence algérienne, a quant à lui franchi les 61 dollars, se stabilisant à 61,28 dollars.Les prix ont été encouragés vendredi en cours de séance par l’annonce d’une diminution importante du nombre de puits de forage de pétrole actif aux Etats-Unis, une donnée publiée chaque semaine par l’entreprise américaine Baker Hughes. Ils sont passés de 737 à 729 puits au total, signe que la production américaine pourrait diminuer à court terme, explique le site spécialisé prixdubaril.com.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *