nationalPolitics

Ahmed Gaïd Salah: « L’Algérie n’est pas une arène de combat »

Dans un discours prononcé à l’occasion de la cérémonie à l’honneur des meilleurs lauréats des Cadets de la Nation au Baccalauréat 2018, Ahmed Gaïd Salah a réagi, comme rapporté précédemment par nos soins, aux appels à l’intervention de l’Armée dans le jeu politique.

 

Devant les Cadets de la Nation, Ahmed Gaïd Salah a apporté un refus catégorique à l’appel de Makri d’intervention de l’ANP dans « la transition démocratique ».

« L’Algérie n’est pas une arène de combat ou une piste de course pour qui voudrait récolter des trophées et réaliser d’infâmes profits personnels et individuels » a, ainsi, déclaré le chef d’Etat major de l’ANP.

Il a, d’ailleurs, rappelé « l’Armée Nationale Populaire est une Armée qui connait ses limites, voire le cadre de ses missions constitutionnelles, qui ne peut en aucun cas être mêlée aux enchevêtrements des parties et des politiques, ou être immiscée dans des conflits qui ne la concernent ni de près ni de loin ».

 

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *